mercredi 25 janvier 2012

Le poids des pages

Ca fait bien longtemps que je n'avais pas écrit sur ce blog autre chose qu'un texte. Fut un temps ce blog était pourtant une sorte de journal, avec de la musique et des photos et des humeurs.
J'ai d'ailleurs commencé à rédiger un billet sur une campagne de pub (celle-là) qui m'a mise hors de moi (pas exactement pour les mêmes raisons que celles développées sur Madmoizelle). Et puis je ne l'ai pas fini. Je n'ai pas eu le temps d'en faire quelque chose d'intelligent et de bien tourné, alors il est là, dans les coulisses de blogger, estampillé Brouillon.

Donc voilà, ceci est un post de blog, avec pas grand chose de passionnant dedans. Mais parfois ça fait quand même du bien juste d'écrire pour ne rien dire de passionnant.


La première chose étant que Nada Surf (qui est un de mes groupes préférés) a sorti un nouvel album. J'attends patiemment le concert du 14 février pour l'acheter, mais en attendant vous pouvez l'écouter légalement/en entier/gratuitement là => "The stars are indifferent to astronomy" puis vous ruez chez votre revendeur de musique le plus proche pour acheter le CD.

L'autre étant que je me suis (comme vous l'avez sûrement deviné) racheté un pc. Un mini-pc même. Rose fuchsia (je suis sérieuse hein...). Il est plutôt chouette bien que pas très puissant (c'est pas là-dessus que je vais faire tourner Assassin's Creed, mais en même temps j'ai plus le temps pour les jeux vidéos). Il me permet surtout d'avancer dans les scénarii de la BD que je prépare avec le grand Silver. On vous tiendra au courant de l'évolution des choses, mais pour l'instant y a pas grand chose à dire, si ce n'est que Silver ne dort pas beaucoup et que mon travail scolaire agonise.

Aussi, aujourd'hui, j'ai acheté La Page Blanche, une BD scénarisée par Boulet et dessinée par Pénélope Bagieu. La BD en elle-même est vraiment chouette, je l'ai finie dans la soirée et je ne suis pas déçue de l'avoir achetée (sachant que j'achète vraiment très peu de bande-dessinées... la honte, je sais).
Mais ce n'est pas vraiment de ça dont je veux parler.
J'étais en train de la lire en marchant dans la rue ce soir (oui, je fais partie des gens qui lisent en marchant, c'est chiant je sais) et j'ai été prise de ce sentiment étrange de "Un jour, peut-être, des gens liront tes livres/BDs dans la rue". Cette nostalgie bizarre d'un truc qui n'est pas encore arrivé. Je me suis mise à la place de l'auteur, tenant pour la première fois son "bébé" dans ses mains, soupesant son poids, tâtant la couverture, inspectant les moindre détails. Et puis, un jour, croisant dans la rue une fille en train de le lire.
C'est certes une vision super naïve de la chose, mais je crois que si un jour je sors un livre ou une BD physique, je passerais mes journée à le/la regarder avec les yeux de l'amour. C'est une bonne chose, ça motive à travailler et à prendre le temps de s'y mettre (enfin, à se dire qu'il va encore falloir rogner sur le sommeil pour écrire...).

Le point final de l'histoire est que je n'ai toujours pas des masses de temps. Travail trois jours par semaine, école les deux autres, sommeil et vie de tous les jours dans le tas = pas le temps de se poser pour écrire.
Ce qui est bien dommage, parce que j'ai une bonne idée sur le feu depuis longtemps (si longtemps que le jour où je posterais enfin le texte on me dira que j'ai justement pompé l'idée sur La Page Blanche...).

La priorité restant mon alternance (enfin, on essaie) et la BD avec Silver, je ne suis pas très productive et je m'en excuse platement.


Veuillez agréer l'expression de ma sincère envie de dormir,
Bisous,
Nine

3 commentaires:

Alexandre Arlène a dit…

je dois dire que le campagne de l'Etudiant m'a bien fait marrer. Suis-je un monstre?
Par contre, je suis d'accord, c'est totalement contre-productif, c'est absolument à l'opposé de ce qu'ils veulent faire à la base.

mais j'ai bien rigoler... j'aime les gros clichés :).

Nine a dit…

Pas grave Alex, on sait bien que tu es un monstre :)
C'était pas tant le côté sexiste du truc qui me génait (enfin un peu, mais pas tant que ça). C'était surtout le côté "Remballe tes rêves pourris, t'arriveras à rien, Pôle Emploi c'est par là." qui me choquait. Ils devraient inciter leurs lecteurs à rêver grand et à se bouger le cul au lieu de se foutre allègrement de leur gueule.

Et le pire c'est qu'ils en ont ressorti une autre salve, j'ai vu ça se matin, toujours d'aussi bon goût.

LonelyWolfy a dit…

Une vie bien remplie qui fait que tu postes moins, mais tant que ça ne t'arrête pas complêtement!
J'espère que tu agréeras l'expression de ma sincère envie de continuer à te lire ^.^ et bonne chance pour tout le reste.