mardi 6 janvier 2009

Six Feet Under

Non, je ne suis pas morte (six feet under = six pieds sous terre... oui, je suis comique à mes heures perdues), mais j'ai fini ce soir la dernière saison de la série Six Feet Under.
Cette série de la chaîne HBO raconte l'histoire de la famille Fisher, qui possède une entreprise de pompes funèbres. Le père, Nathaniel Fisher, décède dans le premier épisode, modifiant toute la dynamique familiale pour sa femme Ruth, ses fils David et Nate et sa fille Claire. Au cours des 5 saisons, Alan Ball (le créateur de la série) nous livre sans artifices la vie d'une famille à la fois complètement atteinte et pourtant tellement vraie.
La plupart des gens retiennent les changements profonds que cette série apporte sur notre vision de la vie et de la mort, mais bizarrement (ou pas d'ailleurs) j'ai surtout été touchée par la force qui se dégage des liens qu'entretiennent les Fisher. Six Feet Under, c'est non seulement une ôde à la vie et à la mort, mais aussi un oeil observant une 'vraie' famille par le trou de la serrure, avec les défauts, les qualités, les personnalités de chacun, les souvenirs qui lient et ceux qui séparent...

Bref, regardez Six Feet Under. Au début on ne voit pas bien l'intérêt (il n'y a pas de vraie intrigue, pas de rebondissements incroyables...) mais après avoir visionné le dernier épisode, je peux dire que c'est la meilleure série que j'ai jamais regardé.



Superbe fanmade video assemblant 3 promos (pour les saisons 2, 3 et 5 je crois...), sur la chanson Everloving de Moby.

1 commentaire:

Maky a dit…

Vénérons cette série !

N'empêche, ce que tu dis sur les liens familiaux est très vrai.