jeudi 23 octobre 2008

Marine et ses grandes idées.

Mes amis, depuis longtemps je cherchais quel était le don dont (huhu, dondon) les bonnes fées m'avaient fait cadeau à ma naissance. Et je crois que je viens de le trouver.

J'ai donc le don (huhu, doncdon) pour réussir, en grande période de stress, à avoir L'idée qui va me foutre encore PLUS en stress.
Admirez plutôt:
Hier, j'ai fait une crise d'angoisse dans le bus en rentrant de la fac. Je pensais à mon avenir, ou plutôt à mon absence d'avenir, le tout en ayant Si, maman si dans la tête (non mais sérieux c'est quoi ses paroles!?) et la fille sur le siège derrière moi hurlait comme une truie qu'on égorge en frappant son petit ami. Bref, j'ai paniqué, je ne pouvais plus respirer, joie-bonheur-félicité, je suis descendue trois stations plus tôt que prévu et j'ai fini à papattes.
Mais évidemment, je n'aurais pas pu m'en tenir là, non Madame! Il fallait que je trouve une SUPER idée histoire de me foutre encore plus dans la merde. Et la super idée, je l'ai eu ce matin, avant de lâcher ça à Barbara, devant un reste de Royal Bacon "... j'aimerais bien partir faire une année aux Etats-Unis."
NON MAIS SERIEUSEMENT J'AI QUOI DANS LE CRANE?!?

Parce que bon, du coup Barbara, reine de l'organisation devant l'éternel, m'a dit "Faudrait qu'on se renseigne!" et vu que mon emploi du temps du mercredi est digne d'un emental, on avait laaargement assez de temps entre l'informatique (boring) et la linguistique (overboring) pour aller voir Madame Payéeàrienfoutre au service des Relations Internationales qui s'est contentée de me dire "Oui, il faut partir en Master 1. Les infos sont sur le site, au revoir." justifiant ainsi son nom de famille ô combien adéquat (j'adore la sonorité de ce mot, adéquaaaat).
Du coup, sur le site nous nous ruons (enfin, après avoir moultement galéré pour trouver un ordinateur avec connexio internet -vive ma fac-) et nous renseignons. Damn.

Donc, de un il faut le TOEFL pour pouvoir poser sa candidature. Sachant qu'on est fin octobre, que pour certaines fac les candidatures sont fin novembre, qu'on est pas inscrites (et qu'il nous faudrait un peu d'entrainement) et qu'en plus il faut 4 semaines avant de recevoir les résultats de l'examen, on est déjà pas dans la merde.
De deux, le nombre des places est limité. Et par 'limité' j'entends entre 1 et 6 places par fac, pour toutes les sections et toutes les années confondues. Je sais qu'on a une réputation de fac de fauchés, mais bon quand même.
De trois, il faudrait déjà que j'ai validé ma L3 donc que j'ai validé un stage donc que j'ai effectué un stage donc que j'ai trouvé un stage. Pour l'instant ce n'est pas le cas.
De quatre : Je suis l'incarnation vivante du stress personnifié (mais en mieux).

L'idée ayant déjà mutté de "Et si on partait aux USA faire une année de Master?" à "Putaiiin, faut qu'on parte l'an prochain!!! Alors, Montréal ou Berkeley???", je vous laisse imaginer ce que ça sera après en avoir parlé avec Madame ExprofdeCiviUStropsympa et avoir assisté à la réunion Vous-aussi-partez-à-l'étranger-et-surtout-ne-revenez-pas.

Bref, appelez-moi Stress.

(Sinon tout va bien, le concert de Chinese Man était cool-fun-bien tout comme celui de Narrow Terence, et demain ... non, ce soir, je vais voir Asian Dub Foundation donc vive le Bataclan. Oui, et j'ai une chanson des Jonas Brothers dans la tête depuis ce matin. Je vous dis que j'ai des problèmes.)


Adieu monde cruel, tout ça tout ça.

4 commentaires:

Finwë a dit…

Traitresse! :o(

Teddy a dit…

Les Jonas Brothers... ben t'es parée pour les Etats-Unis alors...

Rof a dit…

"... j'aimerais bien partir faire une année aux Etats-Unis.", et inclure Montréal dans tes choix... je ne te dis qu'une chose: ne répète jamais ça à un canadien, sinon tu meurs lynchée.

Nine a dit…

En fait à la base on était parties sur les USA, mais la prof responsable du Canada est plus gentille et il y a plus de places disponibles (et j'ai déjà des potes sur place \o/) donc on verra! (en plus Concordia est disponible dans les choix)